Envoyer et suivre sa candidature

Relancer après une candidature spontanée (1/2)

Il est toujours délicat de savoir si l’on doit relancer une candidature. Ont-ils bien reçu ma candidature ? Vais-je paraître trop insistant(e) ? Cela va-t-il être mal perçu par le recruteur ? Ce sont autant de questions que tous les candidats se posent. Vous n’êtes ni le(la) premier(ère), ni le(la) dernier(ère) à vous poser ces questions. Voici quelques clés pour une bonne relance. 

Par quels moyens relancer ?

Pour une candidature spontanée, nous préconisons de relancer par mail. Ce mode de communication ne nous paraît pas intrusif, surtout que vous ne répondez pas à un besoin exprimé par l’entreprise. Soyez clair(e), concis(e), et n’oubliez pas de joindre à nouveau votre CV

Bien qu’un contact par téléphone vous permette de communiquer plus directement, il est difficile de pouvoir s’adresser au bon interlocuteur. Vous serez certainement confronté(e) à une assistante dont le rôle est de filtrer les appels comme les vôtres (et beaucoup excellent dans cette mission), ou un interlocuteur irrité qui n’aura pas de temps à vous consacrer. Mais si vous avez la chance d’avoir en ligne le bon interlocuteur ou si vous le connaissez, soyez préparé(e) ! Demandez-lui dans un premier temps s’il a pris connaissance de votre candidature, cela vous permettra d’engager la conversation. 

Dans les deux cas de figures, faites bonne impression ; il faut que le recruteur garde un bon souvenir de votre échange, car même si l’entreprise n’a pas de poste à vous offrir, il pourra revenir vers vous si besoin. 

Quel est le meilleur moment pour relancer une candidature spontanée ?

Nous vous conseillons de relancer votre candidature dans un délai compris entre cinq et dix jours. Étant donné que vous ne postulez pas à une offre spécifique, il n’y a pas d’urgence. Les entreprises traitent les candidatures spontanées au fil de l’eau, mais peuvent parfois prendre plus de temps que prévu. 

La relance est un outil que vous devez utiliser à bon escient. Cela marque votre motivation et votre proactivité. Bien qu’elle soit nécessaire, car beaucoup de recrutements se passent ainsi, attention aux relances grossières et mal préparées.

À retenir/Conseils :

  • Relancez par mail de préférence sauf si vous connaissez votre interlocuteur.
  • Attendez cinq à dix jours après l’envoi de votre lettre. 
  • Faites bonne impression.